Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 08:28

Les Amis des Chats de Port-Vendres

Once Voice

CRUAUTÉ ENVERS LES ANIMAUX, VERS UNE BANALISATION ?

martyr.jpg

          
One Voice se porte une nouvelle fois partie civile dans un cas d’actes de cruauté envers un animal. Ces faits sont malheureusement de plus en plus présents dans la presse régionale. Mais les textes de loi permettant de protéger les animaux sont-ils toujours appliqués ?

 

Parmi les dernières affaires en date

 
Le 12 juin 2010, les habitants d’Origny-Sainte-Benoite ont assisté à une scène cauchemardesque dans laquelle un jeune homme a traversé le village au volant de sa voiture, traînant son chien agonisant accroché à la boule de l’attelage.

 
Arrêté à un feu rouge par des passants choqués, il décrochera le chien et le jettera à l’arrière de sa voiture avant de redémarrer. C’est la perte de son téléphone portable et le numéro de sa plaque d’immatriculation relevé par les témoins de la scène, qui permettront aux autorités de l’arrêter le lendemain.



Un jugement peu exemplaire


Jugé en comparution immédiate par le tribunal de Saint Quentin pour actes de cruauté qui ont entraîné la mort de son dalmatien de 2 ans, le jeune homme a écopé de 6 mois de prison ferme.


Ce jugement paraît bien mince quand on sait que l’article 521-1 du code pénal, préconise jusqu’à 2 ans de prison ferme et 30 000 euros d’amende pour ce type de faits envers les animaux. De plus, le jugement ne fait aucunement mention d’une quelconque interdiction de détenir des animaux domestiques dans le futur. C’est pourtant ce qu’avait demandé One Voice en se portant partie civile. 


La cruauté banalisée ?


La presse régionale recense malheureusement de plus en plus de cas de cruauté envers les animaux domestiques. Chats blessés par balle ou par flèche d’arbalète, empoisonnements, chien défenestré du 2e étage ou brûlé vif… chaque semaine apporte son lot d’horreur.


Mais si l’affaire de Lucky le dalmatien a créé une véritable mobilisation de l’opinion publique, les cas de cruauté sont loin d’être tous autant médiatisés car ils se déroulent le plus souvent à l’abri des regards, sans témoins. Il est alors beaucoup plus difficile de porter les affaires devant les tribunaux.


Tout acte de cruauté doit être puni


C’est pour cette raison que One Voice s’est déjà portée partie civile pour deux autres affaires datant du mois de mars.

 
La 1er concerne le massacre d’un chat à coups de bâton par un piégeur agréé. La propriétaire, à la recherche de son animal, le retrouve agonisant et hurlant après avoir assisté de loin à la scène…


La propriétaire de l’animal vivant à ce jour mais souffrant de traumatismes irréversibles, est en attente du jugement après avoir déposé plainte auprès de l’ONCFS qui a entamé une procédure.


Et pour les animaux sauvages ?


La deuxième affaire supportée par One Voice concerne le massacre d’une laie.


Suite à une battue de dispersion sensée éloigner les sangliers des zones habitées, des chiens ont pris en chasse une laie qui, gestante et affolée, s’est retrouvée acculée au mur d’une église. Les participants à la battue l’ont alors frappée pendant un quart d’heure à coups de masse et de pieds jusqu’à la mort.

 

42130539.jpg

 

Aucun animal n’est sensé être blessé ni tué au cours d’une battue de dispersion. En outre ce massacre s’est déroulé en dehors de la période autorisée de chasse. Ces éléments, en plus du choix de l’arme utilisée pour la mise à mort, sont constitutifs d’actes de cruauté et ne doivent pas rester impunis.

 

Article 521-1 du code pénal reprise dans l’article L215-6le du code rural :
« Le fait, publiquement ou non, d’exercer des sévices graves ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende. A titre de plainte complémentaire, le tribunal peut interdire la détention d’un animal, à titre définitif ou non. »

 

Source: http://www.one-voice.fr/fr/article/cruaute-envers-les-animaux-vers-une-banalisation

Repost 0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 02:09

 

da67be77c4.jpg

 

Les amis des Chats de Port-Vendres

Les étals des commerces ambulants regorgent d'objets kitscho-insolito-cocasses allant des cartes postales aux aimants en passant par les tasses floquées des prénoms de toute la famille. A Pékin, ce sont des animaux vivants (photo) dans des poches plastique qui sont proposés aux chalands pour 1.50 dollars pièce, l'équivalent de 1 euro. Et il y a le choix: poissons, petites tortues et autres amphibiens sont proposés afin de décorer son trousseau de clefs, rapporte CNN.

 

Lire la suite l'article

Conservés dans une eau colorée et oxygénée, les animaux «peuvent vivre plusieurs jours», a indiqué à CNN une vendeuse installée devant une station de métro pékinoise. Précisant qu'il faut évidemment penser à libérer ces compagnons de poches avant leur mort par étouffement.

 

722996-1301460445-main.jpg


Cette conséquence évidente de ce procédé est la raison invoquée par les militants de la protection animale pour jeter l'opprobre sur les autorités et les vendeurs de ces porte-clefs d'un nouveau genre.


«Le manque de nourriture et la diminution d'oxygène dans l'eau et cette poche plastique provoque la mort des animaux dans un délai relativement court», souligne David Neale, le directeur de l'association de protection des animaux en Asie.


«Tombeaux colorés et transparents»

Pour lui, cette histoire met en exergue un souci plus global en Chine. Celui du manque d'encadrement législatif autour des actes de malveillance à l'égard des animaux. Bien qu'un début de prise en compte du problème semble avoir vu le jour dans le pays, les défenseurs des animaux réclament plus d'encadrement.


Pour ce faire, ils n'hésitent pas à utiliser l'emphase dans leurs communiqués militants, note l'agence Reuters:


«Les animaux ont été parqués dans leurs tombeaux colorés et transparents. Parqués dans un espace à l'air raréfié où ils respirent pour la dernière fois en observant un monde dans lequel leur existence est considérée comme inutile. Et la période dans laquelle nous vivont peine à nous empêcher de penser que l'humanité attend un destin semblable au leur.»


Reste un souci pour les hérauts de la cause animale: ces porte-clefs semblent appréciés en Chine, si l'on s'en tient à l'exemple des JO de 2008 où un vendeur ambulant eu la brillante idée de vendre des poissons rouge en porte-clefs. Un grand succès.

Source: Slate.fr


Photos: Care2

 

 

Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 18:06

Radio-Canada.ca

 

5 avril 2011

Chiens de traîneaux Whistler

Photo: Outdoor Adventures Whistler

Chiens de traîneaux

La première ministre de la Colombie-Britannique, Christie Clark, a annoncé que la province se dotera des peines les plus importantes au pays pour la cruauté envers les animaux.


Ceux qui sont reconnus coupables de cruauté seront passibles d'une amende de 75 000 $ et d'une peine de prison de deux ans. Actuellement, la peine maximale est de six mois de prison et 10 000 $ d'amende.

 

La Loi sur la prévention de la cruauté envers les animaux de la province devra être modifiée avant que les nouvelles peines puissent être imposées. La province s'est engagée à entamer immédiatement le processus de modification de la Loi.

 

Du financement pour mieux enquêter

La première ministre a également annoncé une subvention de 100 000 $ à la Société de protection des animaux de la Colombie-Britannique (BC SPCA) pour accroître sa capacité d'enquêter sur des cas de cruauté envers les animaux.

 

Pour sa part, la commission spéciale chargée d'enquêter sur l'industrie des chiens de traîneaux en Colombie-Britannique a fait dix recommandations. Ces recommandations ont pour but d'améliorer les soins minimums qui doivent être offerts aux chiens de traîneaux, d'assurer la certification des propriétaires d'entreprises de chiens de traîneaux et d'augmenter la capacité des employés de la province à reconnaître et dénoncer les cas de cruauté envers les animaux.

 

La première ministre Christy Clark a déclaré que son gouvernement allait adopter les 10 recommandations.

Les 10 recommandations de la Commission d'enquête sur l'industrie des chiens de traîneaux au gouvernement de la Colombie-Britannique :

  1. Modifier la Loi provinciale sur la prévention de la cruauté envers les animaux afin de créer une autorité réglementaire chargée d'établir des normes pour le soin des animaux et prolonger la période limite pour le dépôt d'accusations.
  2. Modifier la Loi pour permettre des peines plus sévères.
  3. Établir un groupe de travail chargé de formuler les normes pour le soin des chiens de traîneaux.
  4. Obliger les entreprises de chiens de traîneaux qui jouissent d'un accès aux terres de la Couronne à se soumettre à une inspection annuelle de la BC SPCA ou d'un vétérinaire.
  5. Recommander au gouvernement du Canada de donner plus de mordant aux articles du Code criminel qui traitent de cruauté envers les animaux.
  6. Consulter l'association des vétérinaires de la province afin de mettre en place un système de dénonciation obligatoire des cas possibles de cruauté envers les animaux à la BC SPCA tout en assurant l'immunité législative aux vétérinaires.
  7. Améliorer la capacité de la BC SPCA de faire enquête sur ces cas possibles de cruauté envers les animaux.
  8. Accroître l'expertise des procureurs de la province sur la question de la cruauté envers les animaux pour améliorer les chances de succès des poursuites judiciaires.
  9. Encourager le développement d'une association de certification et de contrôle des entreprises de chiens de traîneaux.
  10. Améliorer la capacité des employés du secteur public provincial de reconnaître et de dénoncer les cas de cruauté envers les animaux.

 

La commission spéciale a été mise sur pied pour faire le point sur l'industrie des chiens de traîneaux, mais n'a pas pu s'intéresser à l'extermination de chiens à Whistler puisque l'affaire fait toujours l'objet d'une enquête de la GRC et de la SPCA.

 

Les chiens de traîneau de la compagnie Outdoor Adventures Whistler ont été tués en avril 2010 après la fin des Jeux olympiques de Vancouver,en raison de la baisse de la demande touristique.

 

Un employé du sous-traitant Howling Dogs les a tués avec un fusil et dans au moins un cas il a dû trancher la gorge d'un des chiens. La nouvelle a fait le tour du monde.

 

Lori Chortyk de la SPCA explique que la première étape de leur l'enquête est terminée et que les corps des animaux vont maintenant être retirés de la fosse commune pour être analysés par une équipe d'experts internationaux.

Url de cet article:

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-olomie-71800784.html

Repost 0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 06:42

Les Amis des Chats de Port-vendres

One Voice

DANS L’ENFER D’UN LABORATOIRE

 
cochon d'Inde dans un laboratoire (photo 3)
En enquêtant pendant plusieurs mois dans un laboratoire sous-traitant pour de grandes firmes des industries cosmétique, pharmaceutique et chimique, One Voice a mis au jour la souffrance subie par les animaux lors des expériences et leurs déplorables conditions d’existence.

 

On ne compte plus les campagnes de mobilisation, d’information et d’investigation menées chaque année par One Voice pour mener à bien sa mission en faveur de l’abolition de l’expérimentation animale. 

Des expériences cruelles et non pertinentes

 
Les expériences auxquelles sont soumis les animaux provoquent des souffrances intolérables, entrainant le plus souvent la mort. Dans les laboratoires, les animaux ne sont pas même respectés dans leurs besoins vitaux et comportementaux. Et après des dizaines d’années de pratique de l’expérimentation animale, tant pour les médicaments que pour les produits de beauté, pesticides ou autres, il est maintenant prouvé que les résultats des tests ne sont pas pertinents pour l’homme. Cancers, allergies, réactions à certains médicaments ne font que s’accroître. 

 

L’ENFERMEMENT

 

Qu’ils soient enfermés, en groupe ou seuls dans une cage, les chiens n’ont pas droit au confort minimum dans les laboratoires : environnement froid, dépouillement total, des barreaux pour seul décor sur le ciment humide. En quelques plans, la caméra dévoile les conditions de vie des chiens dans des cellules inadaptées où l’hygiène et la sécurité de l’animal ne sont pas assurées. N’y voit-on pas des cages surélevées au sol composé de barreaux légèrement espacés, véritable piège pour les pattes des chiens ? Ou cette autre maculée des excréments de son locataire apeuré et tremblant ? Dans cet univers d’acier ou de béton, les animaux sont perdus, aboyant sans cesse, ou complètement absents.


D’autres méthodes pour une société moderne

 
Une autre voie est pourtant possible. Les méthodes substitutives, dont One Voice demande le développement et l’application, sont plus fiables, plus éthiques et moins onéreuses. Elles permettent en plus d’épargner la vie de millions d’animaux. 


Tournées dans des conditions difficiles, en toute discrétion, les images rapportées de ce laboratoire interpellent : une société moderne peut-elle continuer en toute conscience à maltraiter ainsi ses animaux ?


chat pour un laboratoire (photo 1)

 

Voir les clips réalisés lors de l'enquête :

L'enfermement Voir la vidéo

Petits rongeurs dénudés voir la vidéo

La fièvre des lapins voir la vidéo

Tests en série voir la vidéo

Un lapin très malade voir la vidéo

 


 

 Source: http://www.one-voice.fr


Articles liés:

Chats et chiens, nos animaux domestiques matières premières des laboratoires

Quels tests sur les animaux cachent nos produits de vaisselle?

Un rapport de ONEVOICE dénonce les expériences atroces menées sur les chats et les chiens en France

Le Parlement Européen en faveur de l’expérimentation animale!


Url de cet article:

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-de-66923678.html

Repost 0
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 01:36

6 novembre 2010 032

Blanche, une belle chatte abandonnée voici plusieurs années, et qui semble très malheureuse. La dame âgée très dévouée qui la nourrit ne lui donne que les aliments "de luxe" auxquels elle semble être habituée.

 

Le temps nous manque pour l'instant pour publier toutes les photos de chats abandonnés dans notre jolie ville, le plus souvent par des estivants peu scrupuleux... Nous le ferons très prochainement. Sachez que ces chats, qui sont nés et ont été élevés dans des foyers, sont particulièrement malheureux de se retrouver à la rue, et ne vivront pas longtemps s'ils y restent.

 

 

Ils sont stérilisés, tatoués et adoptables immédiatement, et vous pourrez nous contacter si vous êtes intéressé et si vous acceptez de signer un contrat d'adoption pour le suivi de nos petits protégés par notre association.



Aujourd'hui, nous vous racontons l'histoire de Jolie, une jolie et adorable chatte écailles de tortue abandonnée à la fin de l'été à Port-vendres, et passée depuis de famille d'accueil en famille d'accueil, mais qui n'a toujours pas trouvé de foyer définitif... Nous pensions lui avoir trouvé au début de l'hiver un foyer idéal chez une commerçante qui semblait l'adorer, mais elle vient de nous annoncer que, sa fille étant devenue allergique au poils de chats, elle s'en était séparée, et refuse de nous donner les coordonnées de la personne à qui elle l'a "cédée".

 

Or, en principe, tout chat "adopté" dont le nouveau propriétaire ne veut plus, pour un motif ou un autre, doit être ramené à l'association. En l'occurrence, le nouveau placement de "Jolie" devrait être facile, tant cette chatte est douce et câline. Nous vous donnerons bientôt de ses nouvelles, bonnes, ou mauvaises, si nous réussissons à en avoir... Nous étions stricts sur les demandes d'adoption, mais nous serons désormais encore plus vigilants!    

 


Jolie Mimi, une chatte du nord de la France que les "propriétaires", retrouvés grâce à son tatouage, avaient refusé de récupérer. Après un séjour prolongé dans la rue et dans plusieurs famille d'accueil, elle avait été adoptée à la fin du mois de novembre par Jacqueline, dans une famille dans laquelle elle semblait être choyée et adulée ! Elle avait enfin trouvé un foyer définitif!


IMGP0965.JPG

 

Jolie Mimi s'exposait régulièrement dans la vitrine de la belle boutique de vêtements de Nicole. Elle aimait le confort des tissu, le joli décor, et les caresses de Nicole. Car c'est une chatte de luxe! Nicole adorait cette chatte, qu'elle n'a pu malheureusement pas adopter en raison du caractère exclusif du chien de son fils, susceptible de l'agresser ! Elle l'avait vu partir avec regret...


IMGP0968.JPG

IMGP0971.JPG

IMGP0972.JPG


IMGP0974.JPG

Non, l'étiquette de 86 euros devant Mimi, ne correspond pas à son prix! Car, pour sa nouvelle "maitresse", elle (était) inestimable!!!    

IMGP0980.jpg

IMGP0992.JPG

Dans l'arrière-boutique de Nicole, où elle était nourrie et chouchoutée

IMGP1003.jpg

IMGP1002.jpg

Mimi dans l'une de ses familles d'accueil du soir (puisqu'elle passait ses journées dans la boutique...)

N'ayant pas le foyer stable indispensable à un chat, elle était désorientée

21 septembre 2010 004

Mimi dans son nouveau foyer chez Jacqueline et ses filles

P1060642.JPG

P1060647.JPG

P1060637-copie-1.JPG

 

QU'EST IL ADVENU DE "JOLIE"???

NOUS L'IGNORONS A CE JOUR, DIMANCHE 6 mars...

Repost 0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 04:51

 

La Depêche

Valérie Barrau, présidente de l'association des Chats Libres de Colomiers./ Photo DDM
Valérie Barrau, présidente de l'association des Chats Libres de Colomiers./ Photo DDM
Valérie Barrau, présidente de l'association des Chats Libres de Colomiers./ Photo DDM

 

Quasiment un par jour : c'est l'inquiétante fréquence moyenne à laquelle sont signalés des chats errants non-identifiés sur la seule commune de Colomiers.

« On trouve de beaux chats, en bonne santé, bien entretenus et sociables », s'étonne Valérie Barrau, présidente de l'association des Chats Libres de Colomiers.

Lorsque l'association est informée de la présence d'un chat perdu, elle commence par s'assurer que le chat n'est pas identifié: tatouage visible au creux de l'oreille ou puce électronique implantée sous la peau, trop peu de chats en portent.

 

 

 

Un chat trouvé déjà stérilisé, cela met la « puce à l'oreille » : il a certainement un maître qui n'a pas jugé utile de le faire identifier. Pourtant, pour un coût d'environ 60€ pour la puce électronique ou 40€ le tatouage (au moment de la stérilisation), l'on augmente fortement ses chances de retrouver son animal en cas de fugue.

 

Annonces sur internet

Pour cela, encore faut-il que la personne qui le recueille ait l'idée de vérifier s'il est identifié : « quand ils trouvent un animal errant, beaucoup de gens ne voyant pas de tatouage pensent qu'il n'est à personne », déplore Valérie Barrau, « or il ne faut pas hésiter à amener le chat chez un vétérinaire qui procédera à une vérification : c'est gratuit ! », précise-t-elle.


Pour tout nouveau chat trouvé certifié « non-identifié », les Chats Libres publient systématiquement une annonce sur leur site internet. Les maîtres à la recherche de leur chat doivent aussi adopter certains réflexes : poser des annonces sur internet et y surveiller les annonces de chats trouvés, diffuser des affiches dans leur quartier, sans oublier prévenir les vétérinaires de la commune voire des communes alentours en leur détaillant au maximum le signalement, ainsi que la SPA.


À l'approche de l'hiver, faites donc un geste responsable afin d'éviter à votre chat un séjour désagréable loin de son foyer.

 

Chats trouvés :

http://www.chatslibrescolomiers.com/trouve.html

http://www.chat-perdu.org/liste-des-chats-trouves

 

http://www.ladepeche.fr/article/2010/10/24/934386-Colomiers-Toujours-plus-de-chats-errants-non-identifies.html#xtor=RSS-6

Repost 0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 02:13

14175853.jpg 

Photo: Chat brûlé vif en Californie


ACPV: Il n'y a hélas pas que des jeunes abrutis qui ont ce genre de pratiques, puisque dans notre bonne ville de Port-Vendres un notable psychopathe d'âge mûr s'adonne à des actes criminels identiques.

Malheureusement, ses employés, témoins directs de la scène, qui ont peur de perdre leur travail ou d'être victime de représailles, n'osent pas porter plainte. Nous ne désespérons pas de les convaincre d'écrire au Procureur de la République.

Le plus extravagant est que ce criminel, qui devrait être derrière les barreaux pour quelques années, ose se plaindre à notre maire de la surpopulation féline!!!

Voir nos articles:

Photos et histoire des chats maltraités ou abandonnés à Port-Vendres qui ont été adoptés par nos membres

Les Amis des Chats de Port-Vendres (APCV)

L'un des deux chatons rescapé qui a failli être brûlé vif avec ses 6 frère et soeurs à Port-vendres

Il est devenu notre mascotte



30 millions d'Amis 4 février 2011

Enfermé dans une cage puis aspergé d’essence, un félin se transforme en torche vivante. La Fondation 30 Millions d’Amis souhaite une peine exemplaire à l’encontre de l’un des prévenus, présenté devant le tribunal correctionnel de Nîmes, dans le Gard (3/02/11). Le jugement a été mis en délibéré au 7 avril.


C’est une histoire sordide. Un chat brûlé vif par deux adolescents – dont l’un mineur au moment des faits – qui « s’ennuyaient » après une soirée bien arrosée. Pour ces faits commis en juin 2006, l’un des auteurs présumés âgé aujourd’hui de 22 ans, a été entendu par le tribunal correctionnel de Nîmes (3/2/11). L’autre sera quant à lui présenté devant un tribunal pour enfants à une date qui demeure inconnue.


Ils filment la scène avec un téléphone portable

Alors que l’animal en feu succombe dans d’atroces souffrances, les deux jeunes filment la scène avec un téléphone portable. Ils diffusent par la suite les images sur Internet, que finira par visionner un organisme de protection animale. Une plainte est alors déposée à la gendarmerie du Vigan (30).


« Au-delà des actes eux-mêmes, la cruauté de ces jeunes gens réside également dans le fait qu’ils ont pris toutes leurs dispositions pour diffuser ces terribles images », analyse Maître Ortega, avocat de l’association Respectons, partie civile aux côtés de la Fondation 30 Millions d’Amis.

 

La vidéo ne sera cependant pas diffusée à l’audience, ce que regrette l’avocat : « Ces images insoutenables permettent pourtant de prendre toute la dimension de cette barbarie », indique-t-il.


Une « jurisprudence Mambo » ?

Une barbarie qui n’est pas sans rappeler le cas du chien Mambo, dont le calvaire présentait de nombreuses similitudes avec ce nouveau cas de maltraitance. Les auteurs des faits avaient été reconnus coupables et condamnés à des peines de prison ferme*.

 

Mais comme l’explique Maître Bacquet, avocat de la Fondation 30 Millions d’Amis, « il n’y a pas de jurisprudence constante en matière pénale, et la décision des magistrats peut donc être tout à fait différente dans ce cas précis ». Le parquet de Nîmes (30) a pour sa part requis une peine de 3 mois de prison ferme à l’encontre du majeur, tandis que les parties civiles ont réclamé une interdiction définitive de détenir un animal.


La décision a été mise en délibéré jusqu’au 7 avril 2011. Selon l’article 521-1 du code pénal, les actes de cruauté sur animaux sont réprimés jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.


*1 an de prison dont six mois fermes et 6 000 euros d'amende versés aux associations de défense animale pour la jeune fille majeure, et 12 mois de prison, dont 10 avec sursis et 18 mois de mise à l’épreuve, pour l’adolescent, mineur au moment des faits.


Repost 0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 04:28

Labrador

Les Amis des Chats de Port-Vendres


APCV: Les peines sont vraiment trop légères pour ces criminels!!!!!

 


Perpignan, Pyrénées Orientales. 3 février 2011

Un homme sans domicile fixe a été condamné mardi à 4 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Perpignan (Pyrénées-Orientales) pour avoir battu à mort son chien le 2 janvier 2011, a indiqué dans un communiqué la SPA qui s'était constituée partie civile.

L'homme de 24 ans avait donné à son labrador de violents coups de pieds, qui ont entraîné la mort de l'animal. "Des témoins, horrifiés par la scène qui s'est déroulée sur le quai Vauban, avaient prévenu les services de police qui sont arrivés malheureusement trop tard sur les lieux", a précisé la SPA qui "s'est félicitée de la condamnation prononcée".

Par ailleurs, une interdiction définitive de détenir un animal a été prononcée à l'encontre du prévenu. La SPA, quant à elle, a obtenu 150 euros de dommages et intérêts ainsi que 300 euros en application de l'article 475-1 du code de procédure pénale.

Elle a rappelé que les actes de cruautés envers les animaux sont punissables de 2 ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende.

Photo: http://blogauxchiens.centerblog.net

Réactions (56)

Premier commentaire: 

 Helene BrissaudIl est important de sanctionner la maltraitance animale car elle est un signal d'alerte sur des individus à risque pour le passage à l'acte sur l'humain.

Les Parquets doivent absolument être sensiblisés pour ne pas classer "sans suite" ces affaires. Des surveillances croisées devraient être mises en place pour éviter bien des drames.

Des violences ou des négligences dont des enfants sont victimes sont observées dans 80% des foyers ou des violences sont exercées sur des animaux ; - Dans 2/3 des familles où se produisent des violences domestiques, les animaux sont également maltraités ; - Trois criminels sur quatre ont maltraité l'animal ; - Les auteurs de violences sur l'animal commettent 5 fois plus fréquemment des violences sur les personnes. - 50% des violeurs ont dans leur enfance commis des actes de cruauté sur l'animal ; - Et 15% des violeurs violent aussi des animaux Extrait des racines infantiles de la violence et de la cruauté du Pr Nouët.

 Source: http://www.lefigaro.fr

Url de cet article: http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-perpignan-4-mois-de-prison-pour-avoir-tue-son-chien-a-coups-de-pied-66836842.html

Repost 0
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 07:22

 h-20-2135247-1277886793.jpg

Note d'ACPV: Quand on connaît les lois en vigueur dans les pays européens, huit mois de prison, c'est très peu ! Les juges sont cléments pour ce genre de criminels, en France aussi... Signer la pétition 


VARSOVIE (AFP) - Un Polonais de 42 ans a été condamné mardi à 8 mois de prison ferme par un tribunal de Torun (nord) pour avoir cruellement tué son chien, a rapporté l'agence PAP.

Les voisins ont souvent vu cet homme maltraiter l'animal, un petit chien bâtard de 3 ans. Un jour, il l'avait jeté du deuxième étage. Peu après, ivre, il l'avait rué de coups de pieds et jeté contre un mur ce qui a, à la fin, provoqué la mort de l'animal. 

Les voisins ont découvert le corps du chien gisant au fond d'une poubelle et ils ont alerté la police. En première instance, l'homme avait été condamné à 8 mois de prison avec sursis, une peine que la cour d'appel a commué en 8 mois de prison ferme.

"La cruauté envers les animaux est encore considérée en Pologne comme un délit de moindre importance. Il faut le changer", a écrit le juge Rafal Sadowski dans les attendus de l'arrêt.

Article publié le : 29-06-10

 

http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/1999-prison-ferme-pour-un-polonais-qui-a-cruellement-tue-son-chien.html

 Signer la pétition 

 

purplehome.gif

Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 06:58

« L'homme est avant tout un lâche souvent préoccupé de trouver une excuse à sa lâcheté» Michel Bernanos


 Le Post

12 janvier 2011

 

sherina2.jpg

 

En août 2009, des habitants de Pontarlier dans le Doubs ont appelé la police. Un de leurs voisins, apparemment alcoolisé s'acharnait sur son chiot qu'il avait adopté depuis 3 jours seulement.

Coups de pieds, coups de barre de fer et brûlures sur la truffe, rien ne fut épargné à la pauvre bête. Soigné par un vétérinaire le chiot a été finalement confié à la SPA.

"Pour ces faits d’une rare violence, l’homme avait écopé, en son absence, de 8 mois de prison ferme en première instance le 18 janvier 2010, devant le tribunal" explique le quotidien Le Pays.

Aprés avoir fait appel, le maître indigne est retourné devant la cour d'appel de Besançon.

Mais ses explications n'ont pas été convaincantes, et son passé judiciaire chargé, avec 16 condamnations pour divers motifs n'ont pas joué en sa faveur. Il n'a donc pas obtenu la clémence des juges qui ont confirmé les 8 mois de prison ferme.

La SPA et la fondation Brigitte Bardot, qui s'étaient constituées parties civiles, obtiennent 500 € de dommages et intérêts.


Source: http://www.lepost.fr/article/2011/01/12/2368549_doubs-il-ecope-de-8-mois-ferme-pour-avoir-maltraite-son-chiot.html


Traité aussi ici: Besançon - Le « bourreau » de chiot écope de 8 mois ferme - L'Alsace


Cliquez sur ce lien pour signer la pétition:

Signez la pétition pour aggravation des peines pour les auteurs de maltraitance 


NB: La photo concerne un autre cas de maltraitance traité là:

http://dedieauxanimauxquinonpaseudechance.over-blog.com/article-2278395.html 

Les Amis des Chats de Port-Vendres (APCV)


Repost 0

Les Amis Des Chats De Port-Vendres

  • : Les Amis des Chats de Port-Vendres (APCV)
  • Les Amis des Chats de Port-Vendres (APCV)
  • : Association loi 1901 ayant pour objet la protection et la stérilisation des chats sans abri de Port-Vendres. Chatons et chats adultes à l'adoption. Conseils. Actions en justice contre les maltraitances. Vidéos d'humour félin.
  • Contact

SOS dons pour nos chats!

Pour nous permettre de soigner, stériliser et nourrir nos chats: les dons, même très modestes, nous sont précieux (nous ne bénéficions d'aucune subvention)

66% de vos dons sont déductibles du montant de vos impôts

Association loi 1901 d'intérêt général

R.N.A. : W661001493 - JO du 18 décembre 2010

 

ACPV c/° Odette Clanet 10 rue Pasteur - 66660 PORT-VENDRES

Contact: 0430443041 (au cas où vous n'auriez pas réussi à nous joindre, merci d'insister!)  

Soutenez-nous sur :   http://www.helloasso.com/associations/les-amis-des-chats-de-port-vendres   

soit, en faisant un don direct (vous recevrez automatiquement un reçu fiscal à imprimer), soit en visionnant des publicités
 Nombre de visites sur notre site depuis décembre 2010: 366 962

 

Recherche

Abandon = Euthanasie

Adoptions

NOTRE SITE PIRATE!!!

Mise à jour du 5 mars 2014. Depuis le piratage de notre site a été piraté il y a un an, nous n'avons pas eu encore eu le temps de rétablir tous les articles (entre 15% et 20% d'entre eux sur 600, ainsi que la moitié de nos albums photos ont été détruits)

La présentation de notre association disparait à chaque rétablissement!

Pirater un site de défense animale, voilà qui n'est pas fréquent!!!

Par ailleurs deux de nos responsables ont du porter plainte au Procureur de la République après avoir été menacées, injuriées, calomniées, et victimes de violation de domicile par des responsables d'une autre association...

En outre, une action de stérilisation de grande envergure sur un site où il est urgent de stériliser tous les chats a été sabotée, et la plupart d'entre ont mystérieusement disparu. L'une de nos trois cages-trappes placées chez un particulier a été très endommagée et les deux autres ont été régulièrement déplacées; des chats trappés ont été régulièrement relachés...

Nous espérons que les coupables de ces actes passibles de peines de prison et de grosses amendes seront bientôt punies...  

Notre site comprenait plus de 600 articles et vidéos; il a reçu 354 038 visites à ce jour.

Fondations/Associations et autres sites amis

Fondation Brigitte Bardot

logo2

100x55bleu

Logo chat-perdu.org

logo11.jpg

header article tmpphppxoTz2-1 

masque rouge

Seconde chance

ecole_10.png

protanim rond 

   

sans_t10.jpg

bannie10.jpg

 

securedownload.jpeg

Tendre regard. Marie France Plouznikoff Marie-France Plouznikoff