Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 20:18

 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 Unknown-3 

 


10 janvier 149

"Les Amis des Chats de Port-Vendres"

 

La diarrhée chez le chat peut provenir de plusieurs facteurs. Parasites digestifs, gastro-entérite bactérienne ou virale, absorption d'aliments avariés ou d'objets non comestibles et intolérance alimentaire sont autant d’éléments susceptibles d’engendrer une diarrhée. Premier réflexe : garder votre compagnon à domicile et vermifuger le dans la foulée.

 

Un chat adulte doit être vermifugé au moins trois fois par an !


Même s’il semble difficile de mettre votre animal à la diète, un jeûne de 24 heures lui fera le plus grand bien.

 

N’oubliez pas de lui fournir de l’eau fraîche à volonté pour entretenir le bon fonctionnement de ses reins. Passé ce délai, reprenez progressivement une alimentation de bonne qualité. A ce titre, il existe des aliments adaptés aux chats sensibles qui aideront votre chat à digérer.

 

(NB ACPV: Durant cette période, il est fortement conseillé de donner des croquettes à votre chat, en évitant l'alimentation fraîche. Eventuellement, votre vétérinaire vous vendra des croquettes spéciales).

 

Mélangez des carottes cuites à sa pâtée.


Il existe des médicaments destinés à l’homme parfaitement compatible avec la race féline.

 

A titre d’exemple, délayez le contenu d’un demi sachet de Smecta dans un verre d’eau et administrer l’anti diarrhéique par voie orale à votre chat à l’aide d’une seringue sans aiguille. Deux doses de 2ml par jour pendant trois à quatre jours devraient suffire à soulager les maux de Félix. Vous pouvez aussi mélanger la poudre dans des aliments apétents (tels les sardines ou le thon).

 

APCV: Si l'administration de Smecta ne suffit pas, achetez un médicament chez le vétérinaire, du type Félidiarix, ou Kaopectate.


Si le chat est déshydratéemmenez-le immédiatement chez le vétérinaire qui lui dispensera les soins adaptés. La déshydratation est mortelle chez le chats comme chez les humains.


Vous vérifiez la déshydratation en pinçant lègèrement la peau de votre chat. Si elle n'est pas souple et ne revient pas en place immédiatement, le chat est en danger.

 

En attendant, administrez-lui des pôts de gelée d'eau pour humains, et des sachets à diluer dans l'eau destinés aux nourrissons humains.

 

Certains types de diarrhées étant d'origine virale, séparez le chat atteint de ses compagnons si vous avez plusieurs chats.

 

Photo: ACPV

 

D'après http://www.commentfaiton.com

 

Url de cet article:

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-comment-soigner-la-diarrhee-d-un-chat-66352045.html 

 

 

Repost 0
Published by Les Amis des Chats - dans La Santé du Chat
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 23:12

 

Yikes!Yikes!Yikes!Yikes!Yikes!Yikes!Yikes!

 Les Amis des Chats de Port-Vendres    

 

Chats et compagnie


 

Mégestrol : La pilule contraceptive pour chats ... DANGER ! ( ciao ... | Notre ami : Le chat | Scoop.it

COMMISSION NATIONALE DE PHARMACOVIGILANCE VETERINAIRE
RAPPORT D'EXPERTISE DE PHARMACOVIGILANCE relatif à l'AVIS CNPV 02 du 9/12/2003


Evaluation des effets indésirables à court et moyen terme des progestatifs (la pilule) oraux à base d'acétate de mégestrol utilisés pour la prévention et l'interruption des chaleurs chez les carnivores domestiques.

Commission du 9 décembre 2003 :

La Commission Nationale de Pharmacovigilance Vétérinaire a été saisie le 30 mai 2002 par lAFSSA ANMV (Agence nationale du médicament vétérinaire) d'une demande d'avis relative aux effets indésirables à court et à long terme des progestatifs oraux à base d'acétate de mégestrol utilisés pour la prévention et l'interruption des chaleurs chez les carnivores.

Cette demande résulte de deux plaintes émanant de propriétaires de chatte et faisant état, après prise d'un médicament vétérinaire à base d'acétate de mégestrol de l'apparition d'un pyomètre compliqué d'insuffisance rénale aiguë après une seule prise, de tumeurs mammaires après plusieurs prises.

Dans les deux cas, les affections utérine et mammaire ont entraîné le décès de l'animal.

Ces plaintes insistent sur la carence d'informations concernant les risques accompagnant la prise de ce médicament à la fois sur la notice du médicament et lors de l'achat chez le pharmacien (ce produit étant distribué exclusivement dans les officines).

L'acétate de mégestrol est un progestagène stéroïde synthétique dérivé de la progestérone utilisable uniquement par voie orale.

Son effet contraceptif résulte de l'inhibition au niveau hypothalamique de la sécrétion pulsatile de GnRH et donc secondairement, de la sécrétion cyclique hypophysaire de FSH et de LH, induisant ainsi un anoestrus prolongé.

Cette molécule, comme les autres progestagènes de synthèse, a également une affinité non sélective pour les récepteurs à la progestérone présents dans les organes cibles des hormones stéroïdes sexuelles comme l'utérus et les mamelles : sur l'utérus, l'acétate de mégestrol peut induire une hyperplasie glandulokystique d'intensité variable et sur la mamelle elle provoque une augmentation de la production locale de facteurs de croissance GH (hormone de croissance) et IGF 1-5 (Insuline like growth factors) conduisant à une hypertrophie mammaire. Elle possède également une action centrale sur le système limbique et antagonise l'effet de l'insuline.

Médicaments vétérinaires à base d'acétate de mégestrol pour le traitement et l'interruption des chaleurs chez le chat :

Felipil
Megecat
Mégépil
Pilucalm
Minipil
Pill'kan
Megedine
Opochaleurs

Certains de ces médicaments vétérinaires, Mégécat, Mégédine peuvent être aussi utilisés pour traiter les dermatites miliaires. (NDL : derma-chat, ancien de pruritex).


Effets secondaires de l'acétate de Megestrol (la pilule) :

Tumeur de l'appareil génital
Tumeur des ovaires ou de l'utérus
Pyomètre
Métrite, pertes vaginales
Hypertrophie utérine
Tumeur de la glande mammaire
Hyperplasie mammaire
Oeudème de la glande mammaire
Abcès de la glande mammaire
Hypertrophie la glande mammaire
Effet sur la reproduction : Mort foetale / momification
Hyperglycémie
Hypoglycémie
Congestion, cyanose
Alopécie
Erythème
Déshydratat ion cutanée
Prise de poids, perte de poids
Hyperesthésie, agressivité
Dépression, apathie, léthargie
Ataxie, parésie
Hyperthermie, hypothermie,
Procidence de la 3ème paupière
Anémie, lymphocytose,
Thrombocytopénie
Insuffisance rénale, tumeur rénale,
Hématurie
Incontinence urinaire

Foie : cirrhose, ictère, tumeur hépatique
Poumon : dyspnée
Abdomen : Douleur abdominale, péritonite, pancréatite
Tractus digestif : anorexie, polydipsie, salivation, vomissement, constipation, diarrhé
.

Aucune information sur le délai d'apparition des effets indésirables par rapport au début du traitement n'est disponible. Toutefois, lorsque l'on dispose de l'information, de très grandes variations sont relevées quant au moment d'apparition des pyomètres ou tumeurs mammaires : de 2 jours après le début de la prise à 10 ans pour l'apparition d'un pyomètre et de 15 jours à 6 ans pour l'apparition d'une tumeur mammaire.

Données concernant l'utérus.

L'hypertrophie de l'endomètre due à l'acétate de mégestrol est prouvée chez 10 chattes préalablement ovariectomisées recevant 10 à 30 mg d'acétate de mégestrol par semaine. Les lésions, sauf chez une chatte qui déclare un pyomètre (lot 30 mg), régressent partiellement après l'arrêt du traitement. Elles existent également chez les chattes non ovariectomisées .
Une étude a permis de mieux cerner le pourcentage de métropathies : 1 cas pour 244 chattes traitées pendant 3,5 ans.

Données concernant la mamelle :

Dans l'espèce féline, l'acétate de mégestrol provoque des effets au niveau de la mamelle et des hypertrophies mammaires. Des auteurs ont établi le lien entre les modifications non néoplasiques dominées en fréquence par la fibroadénomatose et la distribution de l'acétate de mégestrol.

Une enquête très récente du GERES (groupe d'étude en élevage et sport canin) conduite par le Dr Martine LENNOZ (résultats non encore publiés) a montré que sur 53 cas de fibroadénomatose, 13 avaient reçu un traitement progestagène et que ces proliférations mammaires peuvent survenir dès la première imprégnation hormonale avec des doses d'acétate de mégestrol normales. L'apparition des hyperplasies mammaires impose un arrêt du traitement progestagène. La régression des lésions est souvent incomplète .

Le lien entre acétate de mégestrol et cancer de la mamelle n'est pas prouvé mais suspecté : une première publication relate que 3 cancers sur les 17 cas de modifications mammaires sont dues à l'acétate de mégestrol et une seconde signale que sur 17 cas de carcinome mammaire, 4 se sont développés sur des chattes recevant de la progestérone.

Autres données :

De nombreuses publications font le point sur les effets indésirables, décrits chez le chat suite à l'administration d'acétate de mégestrol tels que hypoadrénocorticisme, diabète sucré, modifications comportementales (agressivité ou dépression, polyphagie) et prise de poids.

 

Source: Chats et compagnie

 

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-danger-la-pilule-contraceptive-pour-chat--106842957.html

Repost 0
Published by Les Amis des Chats - dans La Santé du Chat
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 15:25

 

education

 

Les Amis des Chats de Port-Vendres

 

Suite de nos articles :


Empêcher votre chat de faire ses griffes sur votre canapé

 

Comment couper les griffes de mon chat d'appartement? (si nécessaire)

 

Il est inné, chez le chat, de gratter des objets et de faire ses griffes. Certains chats y sont plus disposés que d'autres. Le grattage maintient la santé des griffes en éliminant les parties de griffe usées. De plus, le grattage d'un arbre est une marque visuelle et olfactive naturelle. Malheureusement, les chats d'intérieur grattent les meubles au lieu d'un arbre. D'autres types de destruction du chat sont reliés à l'exploration et au jeu. Le chat aime sauter sur le réfrigérateur ou le comptoir de cuisine. Il s'amuse avec des objets. Il aime grimper dans les rideaux.

Voici une solution pour régler le problème avec les griffes de votre chat.

 

 

 

 

Pour l'information complète visitez cette page: http://www.inovago.com/informations/c...

 

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-comment-empecher-un-chat-de-faire-ses-griffes-destruction-chat-les-griffoires-121578618.html

 

Repost 0
Published by Les Amis des Chats - dans La Santé du Chat
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 11:33

 

 

Medivet

 

La gale auriculaire ou otacariose est une pathologie liée à la présence d’un acarien Otodectes cynotis dans les conduits auditifs d’un animal.


Elle est très fréquente chez nos carnivores domestiques (chien, chat mais également furet).

 

 

Qui est le responsable?

 

Le parasite responsable de la gale auriculaire est un acarien microscopique (moins de 0.5mm) qui passe toute sa vie sur l’animal qu’il parasite :


il vit en surface du conduit auditif où il se nourrit de débris d’épiderme et de cérumen et où il se reproduit. Oeufs, larves et adultes sont donc présents dans les oreilles de l’animal parasité (ces acariens ne sont capables de survivre que quelques jours dans le milieu extérieur).


Le cycle de vie complet du parasite (passage de l’oeuf à l’adulte) s’effectue en 3 semaines.


Les acariens peuvent occasionnellement venir se localiser au niveau des zones périauriculaires ou encore sous le menton chez le chat.


Contamination

 

La transmission du parasite s’effectue par contact direct entre un animal et un animal infesté. Elle peut avoir lieu au sein d’une même espèce mais une contamination interspécifique (du chat au chien, du furet au chat...) est également possible.

 

Il s’agit d’un parasite extrêmement contagieux présent particulièrement chez les jeunes animaux et dans les grands effectifs, les collectivités (élevage, refuge, animalerie, chatterie, chenil...)

 

 

Symptômes

 

Certains animaux, notamment chez le furet, peuvent être porteurs asymptomatiques du parasite mais, dans la plupart des cas, des symptômes sont présents :


¤ La présence d’Otodectes cynotis dans le conduit auditif d’un animal s’accompagne d’importantes démangeaisons et d’une vive douleur.


- L’animal, très gêné, secoue fréquemment la tête.


Toute tentative d’examen de l’oreille s’accompagne d’un réflexe auditopodal (le chien ou le chat se gratte frénétiquement avec la patte postérieure dès qu’on lui touche l’oreille)


- Ce grattage très marqué peut s’accompagner de lésions cutanées parfois très impressionnantes sur la tête et surtout sur le pourtour des oreilles.


Il peut également provoquer l’apparition d’un othématome (un vaisseau se rompt et se met à saigner formant une poche de sang entre la peau et le cartilage de l’oreille )

 

¤ Otodectes cynotis est, par ailleurs, responsable d’une augmentation de la sécrétion de cérumen dans le conduit auditif.


- Un cérumen d’abord noirâtre et sec, puis plus pâteux dans les gales plus évoluées, peut très souvent être remarqué dans l’oreille atteinte.


- Ce cérumen favorise l’apparition, en particulier chez le chien, d’otites surinfectées. Des levures et bactéries se développent alors dans le conduit auditif et le cérumen sombre laisse place à des écoulements purulents.

 

¤ Dans les stades les plus évolués :
- L’otite externe peut se compliquer d’une otite moyenne si elle s’accompagne d’une altération du tympan.
- La gêne occasionnée peut être telle que l’animal garde la tête penchée en permanence et peut souffrir de pertes d’équilibre.

 

Diagnostic

 

Le diagnostic de gale des oreilles se fait par la mise en évidence par le vétérinaire soit :


- soit du parasite adulte directement  dans le conduit auditif grâce à un otoscope

 

 

- soit des adultes, larves ou oeufs du parasite au microscope sur un prélèvement des sécrétions

 

Adultes et oeufs d'Otodectes cynotis examinés au microscope

 

Lorsque la quantité de parasites présents dans les oreilles est importante, le diagnostic est facile.

 

Par contre, certains animaux présentent une certaine “hypersensibilité” à Otodectes cynotis. Chez eux, un très faible nombre d’acariens pourra être responsable de démangeaisons très marquées et l’animal allergique va s’automutiler, entraînant des lésions cutanées parfois impressionnantes.


La mise en évidence du parasite sera alors beaucoup plus difficile car :
il n’est présent qu’en très faibles quantités et donc difficilement décelable
et que les symptômes pourront mimer n’importe quelle pathologie allergique (allergie aux pollens, aux acariens, allergie alimentaire...)

 

 

Traitement


Le traitement consiste à tuer les parasites :

- Des pommades auriculaires actives contre otodectes sont employées

- Un nettoyage des oreilles 2 à 3 fois par semaine avec un nettoyant adapté doit obligatoirement être associé à ce traitement.
ll va permettre de décoller le cérumen présent dans les conduits auditifs, assurant ainsi une élimination mécanique d’une grande quantité de parasites ainsi qu’une meilleure action de l’acaricide (celui-ci sera alors directement en contact avec la surface du conduit auditif et non “noyé” dans les saletés)


- Certains traitements en spot-on sont également actifs contre les acariens de la gale auriculaire.


Il s’agit de produits contenant de la sélamectine ou de la moxidectine.


Ces produits seront appliqués au minimum deux fois à quinze jours d’intervalle


- Sachant que le parasite est très contagieux et que des porteurs asymptomatiques peuvent exister, un traitement de l’ensemble des individus du foyer s’impose (chiens, chats, furets, même en l’absence de signe clinique)


Comme nous l’avons indiqué précédemment, les acariens ne survivent que quelques jours dans le milieu extérieur.


- Chez des particuliers, un passage fréquent de l’aspirateur sur les surfaces en contact avec l’animal infesté permettra souvent d’assainir l’environnement.


- Dans de plus grands effectifs, compte-tenu de la forte contagiosité du parasite, des produits capables de tuer les acariens devront être employés pour le nettoyage de toutes les surfaces en contact avec les animaux.

 


L’introduction d’un nouvel animal au sein d’un foyer doit systématiquement être précédée d’un examen attentif de ses conduits auditifs pour s’assurer qu’il n’est pas porteur d’acariens responsables de la gale des oreilles.


L’application d’un traitement antiparasitaire en “spot-on” actifs contre ces acariens (demandez conseil à votre vétérinaire) pourra par ailleurs être réalisée avant que le nouveau venu ne soit mis en contact avec les autres animaux de sa famille d’accueil, ce d’autant plus s’il s’agit d’un animal qui provient d’une collectivité ou qui a vécu en extérieur.

 

Photo n° 1: http://www.dallasalps.com

 

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-la-gale-auriculaire-du-chat-122835081.html

Repost 0
Published by Les Amis des Chats - dans La Santé du Chat
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 06:02
Repost 0
Published by Les Amis des Chats - dans La Santé du Chat
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 14:26

 


Fregis

 

Par Juan Hernandez, vétérinaire au CHV Frégis
Diplomé de l'ACVIM

 

L’insuffisance rénale chronique (IRC) est une des formes les plus fréquentes de maladie rénale chez le chien et le chat. La cause initiale (p.ex. : infection bactérienne,…) reste souvent non identifiée. Les chiens et chats atteints peuvent survivre des mois et années avec une bonne qualité de vie.

 

Si aucun traitement ne peut remédier aux lésions rénales irréversibles lors d’IRC, les signes cliniques, paramètres sanguins et urinaires peuvent souvent être améliorés et la progression naturelle de la maladie être ralentie par le traitement.

 

 

Les causes de l'IRC

Signalement

La maladie est souvent considérée comme étant une maladie d’animaux âgés, mais elle peut atteindre des chiens et chats de tout âge. Certaines races sont prédisposées à des formes particulières, comme les glomérulopathies chez le bouvier bernois ou les reins polykystiques chez les chats persans.


Examen et signes cliniques


Les signes cliniques sont variables selon le stade de la maladie et peu caractéristiques : augmentation de la boisson et de la miction (polydipsie et polyurie : PUPD), abattement, faiblesse, diminution d’appétit, anorexie, nausées, vomissements (bile, sang, …), diarrhée (sang, mucus, …), perte de poids, tremblements, halitose, changements de comportement et de l’état d’éveil, crises épileptiformes. L’examen clinique peut révéler de la perte de poids et/ou masse musculaire, des lésions buccales (ulcérations, stomatite, …), des lésions oculaires, de l’hypothermie, des muqueuses pâles, de l’ataxie, de l’œdème ou de l’ascite.

Examens complémentaires :

  • Analyses sanguines et urinaires

Les examens sanguins (anémie, azotémie, urémie,…) et urinaires (densité urinaire, culture, …) permettent de déterminer d’éventuelles causes sous-jacentes et le stade de la maladie. Ils doivent être adaptés à chaque cas, certains animaux ont besoin d’analyses plus poussées que d’autres.

  • Pression artérielle systémique

Chez le chien et le chat, l’IRC est la cause la plus fréquente d’hypertension artérielle. Elle est rencontrée dans tous les stades d’IRC. Les organes souffrant le plus d’une hypertension artérielle systémique sont les yeux, les reins, le système nerveux et le système cardio-vasculaire.

 


 

  • Examens d’imagerie

L’échographie abdominale permet d’évaluer la taille et la structure rénale. Elle vise à détecter d’éventuelles causes sous-jacentes, comme une obstruction urinaire, des calculs rénaux, des kystes rénaux ou des tumeurs rénales.

  • Biopsies rénales

Des biopsies rénales sont indiquées dans les cas où le résultat peut influencer le pronostic ou le traitement de la maladie de manière substantielle ou confirmer une suspicion de maladie héréditaire.

 


Chat insuffisant rénal avec hémorragie oculaire induite par hypertension artérielle


Traitement des IRC

Le traitement de l’IRC comporte plusieurs volets : un traitement spécifique et un traitement conservateur visant à prévenir et réduire les conséquences, complications de l’IRC et à ralentir la progression de la maladie. Un traitement spécifique ne peut être instauré qu’en cas de détection d’une cause, comme une infection rénale. Le traitement conservateur doit être adapté à chaque cas (clinique et résultats d’examens complémentaires) et peut inclure : changements alimentaires, perfusions, divers médicaments adaptés, notamment en cas d’hypertension artérielle systémique, anémie, ... Le patient nécessite un suivi régulier.

 

Image n°1: http://conseilsveterinaire.com/savoir-reconnaitre-une-insuffisance-renale-chronique-du-chat/

lire aussi: http://www.amonchat.com/insuffisance-renale-chronique.aspx

 

 

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-l-insuffisance-renale-chronique-chez-le-chien-et-le-chat-119098452.html

Repost 0
Published by Les Amis des Chats - dans La Santé du Chat
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 12:40

Les Amis des Chats de Port-Vendres

 

 Centre Hospitalier universitaire Fregis

 

La calivirose est une maladie virale, causée par un Calicivirus, extrêmement contagieuse et qui se transmet par contact direct entre chats.


Les signes cliniques sont très variés et incluent des signes respiratoires, oraux et articulaires. Leur intensité varie en fonction de chaque individu et de la souche virale impliquée. Une forme virulente de calicivirose a été décrite récemment. 


Il n’existe pas de traitement ciblé contre la calicivirose mais un traitement de soutien est vital : réhydratation, antibiothérapie, analgésie et réalimentation.


La vaccination contre le calicivirus est incluse dans les vaccinations annuelles recommandées.


 


Par Juan Hernandez, vétérinaire au CHV Frégis
Diplomé de l'ACVIM


Qu’est ce que la calicivirose?

 
La calicivirose est une maladie virale causée par différentes souches de Calicivirus
. L’infection a lieu par contact direct avec un chat infecté (pas forcément symptomatique) ou par le biais de l’environnement.

 

Le virus est éliminé principalement par les sécrétions nasales, orales et oculaires. 

 

La fréquence de ce virus varie énormément selon le nombre de chats vivant ensemble et selon leur mode de vie. Les chats qui sortent  à l’extérieur sont plus facilement atteints. La forme classique (respiratoire et orale) de calicivirose est souvent plus grave chez les  jeunes chats non vaccinés et plus atténuée chez les chats adultes immunisés.


Quels sont les signes cliniques d’une calicivirose?

 
Le tableau clinique classique assez caractéristique est la présence d’ulcères buccaux accompagnées de fièvre, signes respiratoires et conjonctivaux modérés (écoulements oculaires, jetage nasale, éternuements).

 

Les ulcérations se situent en général au niveau de la langue, mais peuvent apparaître à d’autres localisations (autres parties de la bouche, les lèvres, le nez ou rarement la peau). Il existe certaines présentations moins fréquentes comme les maladies chroniques de la cavité orale (stomatite et faucite) ou les boiteries aiguës accompagnées de fièvres transitoires.


Ces dernières peuvent apparaître quelques jours ou semaines après la manifestation des signes classiques d’une infection naturelle, mais également après une vaccination, surtout lors d’utilisation de vaccin vivant modifié. 


  Ulcère linguale chez un chat atteint de calicivirose

Plus récemment, une forme virulente de calicivirose féline, plus fréquente chez les chats adultes vaccinés a été décrite. Les signes cliniques varient, mais les plus caractéristiques sont de la fièvre, des œdèmes périphériques principalement au niveau de la tête et des extrémités ainsi que des lésions ulcératives de la peau et des coussinets. Certains chats développent des signes respiratoires graves, de l’ictère ou des troubles graves de la coagulation (Coagulation Intravasculaire Disséminée) se manifestant par des pétéchies, des ecchymoses ou des hémorragies.

Est-ce qu’il existe un traitement?
Actuellement, il n’existe pas de traitement antiviral qui soit réellement efficace contre le virus responsable de la calicivirose féline. Le traitement vise donc principalement à soutenir l’organisme le temps nécessaire pour que le système immunitaire en vienne à bout.  Il est important d’assurer une hydratation et un équilibre électrolytique adéquats par le biais de perfusion quand cela est nécessaire.  L’hygiène des voies respiratoires est également nécessaire (nettoyage au soluté physiologique des sécrétions nasales, oculaires et buccales. Certains chats arrêtent de s’alimenter à cause de la fièvre ou de la douleur (ulcères), mais aussi suite à la perte de l’odorat. Il est très important d’alimenter ces animaux au plus vite, soit en administrant certains stimulants de l’appétit  ou en plaçant une sonde d’alimentation selon la gravité des cas. Un traitement anti-inflammatoire, afin de soulager la douleur et antibiotique avec une bonne pénétration dans la cavité et muqueuse orales sont essentiels.  Des anesthésiques locaux peuvent être utilisés sur les ulcères buccaux pour réduire la douleur
.


  Chat avec une sonde naso-oesophagienne permettant de l'alimenter

Faut-il vacciner son chat?

 
Compte tenu de la fréquence élevée de la calicivirose dans la population féline, il est fortement recommandé de vacciner systématiquement tous les chats, y compris ceux qui ne sortent pas.


La primo-vaccination chez le chaton est possible à partir de 8 semaines, suivi d’un rappel 2 à 4 semaines plus tard. Les anticorps maternels pouvant interférer avec le vaccin, une troisième vaccination à 16 semaines peut être recommandée dans les collectivités à risque. Chez le cas des chats adultes dont le statut vaccinal est inconnu, la prudence incite à recommander la réalisation de 2 injections à 2-4 semaines d’intervalle.


La fréquence des vaccins de rappel varie ensuite en fonction de la situation de chaque animal. Une vaccination tous les 2 à 3 ans peut être suffisante pour les chats d’intérieurs, sans contact avec d’autres chats. Pour les chats d’extérieur et/ou qui ont un contact répété avec d’autres chats, la vaccination annuelle est recommandée.


Il est important de noter que la majorité des vaccins ne protège pas contre toutes les souches vaccinales. Certains chats vaccinés peuvent donc avoir une calicivirose.

 

Source de la photo

 

 

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-la-calicivirose-maladie-buccale-chez-le-chat--119049439.html

Repost 0
Published by Les Amis des Chats - dans La Santé du Chat
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 02:16

 3-aout-010-056.jpg

Photo: Bambou ACPV

 

La vermifugation régulière de vos animaux est un geste essentiel : elle permet, non seulement, de préserver la santé de vos compagnons en les protégeant des divers parasites digestifs qui peuvent les infester mais également de protéger votre famille contre certaines maladies occasionnées par les vers et transmissibles à l'homme.


 

QUELLES SORTES DE VERS PEUVENT PARASITER MON ANIMAL? 

 

De nombreux vers peuvent coloniser l’intestin des jeunes animaux ou des animaux adultes.

Il est parfois possible de repérer leur présence.

Deux types de vers sont rencontrés : les vers "ronds" et les vers "plats"


Les vers ronds

 

 Les ascaris

 

Les ascaris sont des vers ronds, semblables à des spaghettis, de couleur blanc jaunâtre, longs de 5 à 10 cm ; ce sont les plus fréquemment rencontrés.

Chez le chien ou le chat, leur présence peut entraîner une alternance de diarrhée et de constipation, une perte d'appétit ou, au contraire, une augmentation de l'appétit pour compenser le déficit nutritionnel dû à l'infestation, des vomissements, une perte de poids ou encore des troubles respiratoires ou des occlusions intestinales (en particulier chez le jeune)

 

Leur présence chez l'adulte peut, par contre, parfois passer inaperçue, d’où l’importance de vermifuger votre animal même à titre préventif 


Les ankylostomes


Ce sont des vers de 5 à 10 mm de longueur qui se fixent aux parois de l’intestin grêle et se nourrissent de sang. Une diarrhée noirâtre ou une anémie constituent un signe d’alerte qui doit inciter le maître à consulter le vétérinaire sans attendre.


Les trichures


Il s’agit de vers de 4 cm de longueur en moyenne que l’animal peut ingérer par léchage et qui se logent dans le gros intestin et le caecum. Ils sont à l’origine de diarrhées avec parfois présence de sang.



Les vers plats


 Dipylidium caninum

Le Dipylidium caninum (ténia) est le plus répandu des vers plats.

Le maître peut repérer dans les selles de son animal des anneaux du ver qui font penser à des grains de riz aplatis.

Une diarrhée chronique, un amaigrissement ou un manque d’appétit peut faire soupçonner leur présence en grand nombre.

 

- Les puces ou les poux sont en général les vecteurs de ce type de vers, d’où l’importance de traiter correctement son animal contre les parasites externes.

- Les ténias peuvent être également transmis par la viande de certains animaux (porc, mouton, lapin…).

 

 

QUELS RISQUES POUR L'HUMAIN?

 

La transmission à l’homme de certains parasites digestifs du chat et du chien est possible et se fait par ingestion d’œufs microscopiques présents dans l’environnement immédiat. 


L’enfant : une cible privilégiée


L'enfant qui, sur le plan psychologique mais aussi physique et comportemental, est très proche de son animal familier devient la cible privilégiée de ces parasites intestinaux :

Il caresse son chat  en suçant son pouce. Il partage son doudou avec son chien. Il lui donne à manger du bout des doigts en cachette sous la table quand il ne va pas explorer directement sa gamelle. Et lorsqu’il est dans un jardin ou lorsqu’il joue dans le sable, il gratte la terre ou modèle son pâté de sable avant de mettre ses doigts dans la bouche. 

Autant de modes de contamination par ingestion accidentelle des œufs :

- déposés via les déjections des animaux non vermifugés dans la terre et le sable

- ou transportés par léchage de leur langue à leur pelage, leur gamelle, leur jouet ou encore celui des enfants avec lequel ils jouent. 

 

En Europe, certains parasites digestifs posent problème chez l’homme : les ascarides du genre Toxocara pour leur fréquence et les cestodes Echinocoques, plus rares, mais dont  l’impact sur la santé de l’animal et de l’homme est extrêmement grave. 

 

Ces deux parasites peuvent être responsables de zoonoses, c'est-à-dire de maladies parasitaires transmises de l'animal à l'humain.

Il s'agit de :

 

Toxocara à l’origine de la toxocarose (zoonose la plus répandue touchant principalement les enfants) qui intervient à la suite d’une ingestion accidentelle d’œufs rejetés dans l’environnement par les selles de l’animal. 

- Des Echinocoques responsables de l'échinococcose 

 

 

QUAND VERMIFUGER MON ANIMAL?


Les animaux peuvent être infestés par des vers à tout âge.


Comment les animaux s'infestent-ils?

 

- Les jeunes peuvent être infestés avant la naissance par l’intermédiaire de larves qui parviennent à traverser le placenta avant la mise bas d'une mère parasitée.

L’infestation peut également se faire par ingestion (lait maternel ou œufs présents dans le milieu ambiant).

( Ces deux modes de contamination montrent l'importance du programme de vermifugation des femelles gestantes)


Chez l’adulte, l’infestation a lieu par ingestion de larves, d’œufs ou par l’intermédiaire des nuisibles (rats, souris, etc.).

 

A quelle fréquence dois-je vermifuger mon animal?

 

Les recommandations suivantes doivent être respectées pour assurer une prévention efficace contre les parasites digestifs adaptée à chaque âge :

 

- Vermifugation systématique des chiots à 2 semaines et des chatons à 3 semaines.

 

- Poursuite d’une vermifugation mensuelle systématique des jeunes animaux jusqu’à 6 à 9 mois pour éliminer les vers adultes et éviter le retour des œufs dans l’environnement (terre, fruits sauvages, bacs à sables).

 

- Chez l’adulte, la vermifugation est effectuée au minimum deux fois par an.


A noter que dans le cas d’un élevage, si le chien vit en collectivité (refuges, pensions...) ou s'il "sort" et côtoie des congénères davantage que d'autres, il est conseillé de procéder aux vermifugations tous les trimestres, soit quatre fois dans l'année.

En effet, la vie en plein air, les promenades, les déplacements en vacances, les séjours en chenil sont autant d’occasions de contamination.

 

- Chez les femelles, il est conseillé de vermifuger avant la saillie et avant la mise bas (quinze jours), puis cinq semaines après la mise bas.

Chez le furet, tout comme chez le chien et le chat, les vers peuvent coloniser l’appareil digestif et être source de nombreux désagréments et maladies. Des traitements préventifs réguliers  permettent de le protéger efficacement.


Le fureton (petit furet) doit être vermifugé dès l’âge de six semaines à raison d’une fois par mois jusqu’à ses 10 mois. 
Ensuite, il faudra donner un vermifuge deux à quatre fois par an, selon le mode de vie de l’animal.

 

UN TRAITEMENT DE PLUS EN PLUS FACILE A ADMINISTRER

 

 

Si la vermifugation des jeunes animaux est généralement bien effectuée, force est de constater qu’au cours du temps la vigilance des propriétaires se relâche, augmentant d’autant le risque de contamination de l'animal et les risques de zoonoses pour les membres de la famille.

 

Pourtant, d'importants efforts ont été effectués afin de rendre l'administration de ces traitemets de plus en plus aisée :

 

-  Il existe, de nos jours, des vermifuges sous toutes sortes de formes: pâte, cachets, spot-on (pipettes), comprimés aromatisés facilitant la prise spontanée par l'animal... : chacun peut donc choisir la forme la plus facile à administrer à son compagnon.


- A cette simplicité d’utilisation du traitement s'ajoute une garantie d’efficacité : nombre de vermifuges sont désormais efficace sur, à la fois, les vers ronds et plats, et ce, en une seule prise par traitement.


Demandez conseil à votre vétérinaire quant au spectre d'action de chaque vermifuge et à celui le plus adapté à votre animal.

Il saura également vous indiquer les vermifuges disponibles sur le marché qui conviennent aux furets et permettent de les protéger efficacement contre les vers


A RETENIR...


Mon animal n'a pas de vers, je ne vois pas de vers dans ses selles!


Attention, si une infestation massive peut s'accompagner d'une élimination de parasites dans les excréments de votre animal, une infestation moins importante pourra tout à fait passer inaperçue (parfois simple affaiblissement de l'animal voire absence de symptôme et aucun ver visible dans les selles...)

 

Si vous avez oublié la date de la dernière vermifugation de votre animal :


Sachez que vous pouvez sans aucun risque réadministrer un vermifuge à votre compagnon, même si le délai depuis le dernier traitement n'est pas connu.

 

*

 

La présence de vers chez un animal adulte peut passer totalement inaperçue, d’où l’importance de vermifuger de façon très régulière votre compagnon. Cette précaution vous permettra de limiter au maximum le risque de contamination de votre entourage par une zoonose. Toutefois, les règles d'hygiène élémentaires n'en restent pas moins indispensables et doivent être apprises le plus tôt possible aux enfants (lavage soigneux des mains après chaque contact avec l'animal...).

 

Source: Clinique vétérinaire de Corneilla del Vercol

 

En complément:

 

 

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-n-oubliez-pas-de-vermifuger-vos-animaux--113542134.html

Repost 0
Published by Les Amis des Chats - dans La Santé du Chat
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 13:20

Les Amis des Chats de Port-Vendres


Puce du chat

 

Clinique de Corneilla del Vercol


Vos animaux de compagnie sont exposés à de nombreux parasites internes ou externes. 


Parmi ces parasites externes, les puces sont les plus fréquemment rencontrées.

Les puces présentes chez le chien et le chat sont des parasites hématophages qui piquent pour se nourrir du sang de votre animal.


Lors de ce repas de sang, la puce injecte une petite quantité de salive qui peut déclencher des allergies importantes chez certains animaux sensibles.

 

En cas de démangeaisons chez votre animal, les puces peuvent ne pas être visibles mais leurs déjections, les crottes de puces, sont alors souvent présentes : elles sont repérables sous la forme de petits amas noirâtres à la base des poils, le plus souvent sur le bas du dos.

Le cycle de vie de la puce comprend le stade adulte.

 

La puce, après un repas de sang, peut pondre des centaines d'œufs sur une durée de plusieurs jours.

Ces œufs, présents dans votre environnement (parquets, moquettes, tapis,...) donnent ensuite naissance à des larves qui se transforment pour finir en adultes. Le cycle est alors bouclé et l'infestation peut se poursuivre longtemps de cette façon.


La lutte contre les puces comprend deux volets :

Une lutte contre les parasites présents sur votre animal :


* A l'aide de sprays ou d'aérosols : le nombre de pulvérisations à déposer sur l'animal dépend de son poids.


* A l'aide de pipettes : le contenu est déposé directement sur la peau. Le produit insecticide va ensuite diffuser dans l'ensemble du corps de l'animal. La protection est alors efficace pendant un mois.


* A l'aide de colliers : leur efficacité est plus limitée pour la lutte contre les puces.


* A l'aide de comprimés : les comprimés permettent la stérilisation de la puce et évitent les futures infestations de votre animal.

Les traitements Tique et puce pour chat

Une lutte contre les parasites présents dans votre environnement :

 
* A l'aide d'aérosols : à pulvériser sur l'ensemble de votre intérieur


* A l'aide de diffuseurs (ou foggers) : ils servent à déparasiter l'ensemble de l'intérieur en diffusant un gaz insecticide pendant votre absence.

Attention, l'efficacité de l'ensemble des ces produits dépend de la façon dont ils sont utilisés. Nous vous recommandons donc de nous demander conseil car chaque traitement à ses particularités. En fonction du mode de vie de votre animal et du degré d'infestation nous vous conseillerons le ou les produits adéquats.

 

Illustrations:

http://www.oositoo.com/blog/index.php/2009/09/28/2008-parasites-chat

http://doumie.wowjdr.com/t6-les-parasites

http://www.puce-tique-chat.fr/

 

En complément:

http://www.veterinaire-sainteclaire.com/content/conseildetail?id=144

 

Url de cet article:

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-les-puces-chez-le-chien-et-le-chat-107097304.html

Repost 0
Published by Les Amis des Chats - dans La Santé du Chat
commenter cet article
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 14:13

 

 

 

Le chat qui louche


 

schema_dipylidium.jpg


Les vers sont des parasites qui vivent dans l'intestin du chat. Certains peuvent provoquer des maladies plus ou moins graves, c'est pourquoi il est impératif de traiter son animal de façon préventive et systématique.

 

Pour un chaton, et jusqu'à 6 mois, une vermifugation mensuelle s'impose, puis, une fois adulte deux fois par an. Les chats évoluant souvent à l'extérieur doivent être traités plus souvent.

 

Il est faux de croire que chez le chat le fait de manger de l'herbe remplace la vermifugation. Sur les conseils de votre vétérinaire, et selon le poids et l'âge de votre chat, vous pouvez utiliser un vermifuge en pâte, assimilable à sa nourriture, ou en cachets à avaler ou à diluer dans sa boisson.


Il existe 2 sortes de vers :


Les vers ronds 

 
Les Ankylostomes : on les rencontre surtout chez les chatons et adultes vivant en groupe et ils sont difficiles à déceler car rarement présents dans les selles. Se nourrissant du sang qu'ils pompent dans l'intestin, et bien que de dimension réduite, leur nombre peut provoquer de graves dommages aux parois intestinales, puis une véritable anémie chez l'animal, et même une issue fatale.


Les Ascaris : ce sont des vers ronds et blancs dont la longueur peut atteindre 20 cm, et qui infestent la majorité des chatons, se transmettant lors de la grossesse de la mère ou via le lait maternel. Se nourrissant directement dans l'intestin, ils peuvent provoquer des retards de croissance et de nombreux problèmes de santé : vomissements, constipations, diarrhées, amaigrissement, et même parfois d'obstruction intestinale pouvant aller jusqu'à la perforation. Les ascaris sont transmissibles à l'homme, notamment par le biais des déjections.


Les Trichures : ces vers, de 2 à 4 cm de longueur, sont reconnaissables à leur extrémité enroulée. Ils vivent dans le gros intestin et se nourrissent de sang, qu'ils pompent à travers la paroi du côlon, entraînant des diarrhées et des inflammations hémorragiques très douloureuses pour l'animal, ainsi qu'une anémie. Très résistants aux vermifuges, on les trouve surtout chez les chats vivant en groupe. Leurs oeufs évacués dans le sol peuvent y rester plusieurs années et infester ensuite d'autres sujets.  


Les vers plats 

 

Le Ténia : ce ver, dit « ver solitaire », peut atteindre plusieurs dizaines de cm de long et contamine le plus souvent les chats au travers des puces qui sont porteuses de leurs larves. Ses oeufs sont évacués dans ses anneaux et sa présence est identifiable dans les selles. En plus d'une possible anémie, il provoque d'interminables démangeaisons dans l'anus du chat.

 

Source: http://www.lechatquilouche.com/parasites-chat/vers.php

Complément d'info:

http://www.wanimo.com/veterinaire/parasites-et-maladies-parasitaires-chez-le-chat/traitement-des-vers-du-chat.html

 

Url de cet article:

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-eliminer-les-parasites-du-chat-les-vers-65891617.html

paw ranks1 4paw ranks1 4paw ranks1 4paw ranks1 4paw ranks1 4

Repost 0
Published by Les Amis des Chats - dans La Santé du Chat
commenter cet article

Les Amis Des Chats De Port-Vendres

  • : Les Amis des Chats de Port-Vendres (APCV)
  • Les Amis des Chats de Port-Vendres (APCV)
  • : Association loi 1901 ayant pour objet la protection et la stérilisation des chats sans abri de Port-Vendres. Chatons et chats adultes à l'adoption. Conseils. Actions en justice contre les maltraitances. Vidéos d'humour félin.
  • Contact

SOS dons pour nos chats!

Pour nous permettre de soigner, stériliser et nourrir nos chats: les dons, même très modestes, nous sont précieux (nous ne bénéficions d'aucune subvention)

66% de vos dons sont déductibles du montant de vos impôts

Association loi 1901 d'intérêt général

R.N.A. : W661001493 - JO du 18 décembre 2010

 

ACPV c/° Odette Clanet 10 rue Pasteur - 66660 PORT-VENDRES

Contact: 0430443041 (au cas où vous n'auriez pas réussi à nous joindre, merci d'insister!)  

Soutenez-nous sur :   http://www.helloasso.com/associations/les-amis-des-chats-de-port-vendres   

soit, en faisant un don direct (vous recevrez automatiquement un reçu fiscal à imprimer), soit en visionnant des publicités
 Nombre de visites sur notre site depuis décembre 2010: 366 962

 

Recherche

Abandon = Euthanasie

Adoptions

NOTRE SITE PIRATE!!!

Mise à jour du 5 mars 2014. Depuis le piratage de notre site a été piraté il y a un an, nous n'avons pas eu encore eu le temps de rétablir tous les articles (entre 15% et 20% d'entre eux sur 600, ainsi que la moitié de nos albums photos ont été détruits)

La présentation de notre association disparait à chaque rétablissement!

Pirater un site de défense animale, voilà qui n'est pas fréquent!!!

Par ailleurs deux de nos responsables ont du porter plainte au Procureur de la République après avoir été menacées, injuriées, calomniées, et victimes de violation de domicile par des responsables d'une autre association...

En outre, une action de stérilisation de grande envergure sur un site où il est urgent de stériliser tous les chats a été sabotée, et la plupart d'entre ont mystérieusement disparu. L'une de nos trois cages-trappes placées chez un particulier a été très endommagée et les deux autres ont été régulièrement déplacées; des chats trappés ont été régulièrement relachés...

Nous espérons que les coupables de ces actes passibles de peines de prison et de grosses amendes seront bientôt punies...  

Notre site comprenait plus de 600 articles et vidéos; il a reçu 354 038 visites à ce jour.

Fondations/Associations et autres sites amis

Fondation Brigitte Bardot

logo2

100x55bleu

Logo chat-perdu.org

logo11.jpg

header article tmpphppxoTz2-1 

masque rouge

Seconde chance

ecole_10.png

protanim rond 

   

sans_t10.jpg

bannie10.jpg

 

securedownload.jpeg

Tendre regard. Marie France Plouznikoff Marie-France Plouznikoff